Requalification urbaine, parc et équipement
Concours / 2009

Madrid, Espagne
Maître d’Ouvrage: Ayuntamiento de Madrid, Europan
100 000 m²
Toitures végétalisées

MADRID / LA CORNISA


Projet urbain / Europan 10


REFLEXIONS/
Le site de la Cornisa de San Francisco souffre aujourd’hui d’un paradoxe.
Bénéficiant d’une situation exceptionnelle de belvédère, il est laissé à l’abandon. En forte déclivité et comprimé entre une ville haute « historique » et la ville basse moderne, il représente pourtant l’opportunité unique de revitaliser tout un quartier grâce à deux atouts majeurs : une proximité immédiate avec le centre ville associée et un panorama unique.

OBSERVATIONS/

1-Cet endroit de Madrid est un endroit délaissé, en grande partie occupé par des aires sportives vétustes à l’usage exclusif du collège. C’est un coteau confidentiel, un espace vert que l’on parcourt entre la rue de Algeciras et la calle del Rosario. Une place abandonnée entre la rue de las Descargas et la calle de Jerte. Un endroit qui tourne le dos à la ville, un quartier en cul-de-sac.
2-La division foncière et parcellaire a contribué à la création d’ îlots séparés les uns des autres sans cohésion spatiale, sans liens d’usages et par conséquent sans usage social.
3-La main de l’homme a fortement imprimé sa marque sur le relief, créant une déclivité du site, compliquée en butée contre les façades arrière. La pente est si forte (plus de 30 mètres parfois) que la relation entre les parties hautes et basses du site est rendue impossible. Cette pente, le point d’achoppement du site, nous avons décidé d’en faire le projet.

SOLUTIONS/

1- Redonner le parc à la ville. C’est permettre les liaisons pour irriguer de nouveaux programmes, créer de nouvelles façades sur le parc et fabriquer du lien. Deux voies sont ainsi créées:
La calle Nueva en partie basse depuis l’angle nord jusqu’à son extrémité sud sur la Ronda de Segovia
La calle de la Cornisa Nueva entre la calle de Beatriz Galindo et la calle de Jerte.
2- Désenclaver le site par la topographie. Lier la ville haute et la ville basse par des séquences depuis la Plaza de San Francisco jusqu’au pied du Palacio Real tout en conservant la déclivité actuelle du chemin depuis la calle de Algeciras. Une nouvelle pente, La Corniza Nueva, accompagne ce chemin. Sa douce déclivité ponctuée de belvédères ménage des perspectives lointaines et recréée un sol adapté au piéton.
3- Découvrir la corniche historique. La Corniza Nueva révèle une paroi majestueuse, une Rambla qui révèle des vues spectaculaires vers le Palacio Real, les toits de Madrid et les montagnes lointaines de la Sierra de Guadarrama.
4- Activer le socle avec le programme. La déclivité du site permet d’édifier des bâtiments furtifs, enfouis dans la topographie qui constituent des passages entre les deux voies nouvelles, entre la ville haute , le parc et la ville basse. Des interstices supplémentaires le long de la Calle Nueva pour près de 3500m2 permettent l’implantation de petits commerces, pépinières d’entreprise et pôles d’artisanat.